Formalités pour préparer son voyage au Maroc (et à Essaouira)

Formalités pour préparer son voyage au Maroc (et à Essaouira)

Le Maroc est à 3h de vol depuis l’Europe, alors pourquoi ne pas s’envoler le temps d’un weekend ou d’un road trip ? Les formalités pour venir au Maroc sont relativement simples, car aucun visa n’est nécessaire. On prend tout de même note de quelques conseils et informations utiles avant de partir au Maroc :

1. Checker son passeport

Pour séjourner au Maroc, la validité du passeport, à compter de la date d’entrée sur le territoire marocain doit être d’au moins 3 mois pour les ressortissants français, belges ou suisses, et d’au moins 6 mois pour les autres passeports.

2. Connaître la durée de son séjour

La durée d’un séjour touristique au Maroc est de 3 mois maximum, une fois sur place, on peut faire une demande de prolongation de séjour sur le territoire pour 3 mois supplémentaires.

3. Avoir une adresse d’hébergement

Jusqu’en 2019, on remplissait une fiche de débarquement. Ce document n’existe plus. Désormais, en arrivant à l’aéroport, au passage de la frontière marocaine, les agents de sécurité qui tamponnent notre passeport nous demandent également notre adresse de résidence au Maroc. Il faut donc leur communiquer une adresse d’Hôtel, de Riad, ou d’appartement qu’on a préalablement réservé. Si on prévoit un itinéraire au Maroc et de changer de villes, on communique simplement l’adresse où on réside pour la première nuit sur le territoire marocain.

4. Choisir sa valise

La plupart des compagnies low-cost reliant l’Europe au Maroc n’incluent pas le bagage en soute. Alors que les prix des vols peuvent être particulièrement attractifs, rajouter un bagage en soute peut doubler le prix du billet. On réfléchit donc au nécessaire à emporter, et à l’éventualité de voyager avec une valise aux dimensions du bagage à main.

5. Essaouira : faire sa valise

On fait sa valise en fonction des régions qu’on prévoit de visiter et de la saison à laquelle on voyage. Le climat d’Essaouira, contrairement au reste du pays, est très doux. Les températures dépassent rarement les 30°, et avec le vent de l’Atlantique, le ressenti peut se révéler très frais. Un contraste entre les UV du soleil, qui sont chauds, et l’air qui est frais. Donc on prend aussi bien de la crème soleil, son maillot-de-bain, des shorts, des t-shirts, qu’une polaire, une veste et un pantalon.

6. Rapporter des souvenirs

Il est difficile de résister à l’envie de ramener un souvenir de son voyage au Maroc. Plat à tajine, épices, poterie, faïence de Fès, sac en cuir, tapis beni ouarain, artisanats, décorations berbères, huile d’olive et huile d’argan… Soit on prévoit de garder de la place dans sa valise, soit on achète une valise supplémentaire sur place, qu’on remplit de trésor. Attention au retour, si on ramène de l’huile en bagage à main, les liquides doivent être conditionnés dans des contenants de 100mL maximum. On ne ramène pas de sable, coquillages et pierres ramassés sur la plage, ils sont interdits en bagage à main.

7. Anticiper les retraits et paiements

Convertir les devises :

Le taux de conversion du Dirhams marocain est approximatif à 1€ = 11 Dhs (taux de change variable). Le dirham n’est pas retirable en dehors du Maroc, c’est-à-dire qu’on ne peut pas en faire la demande de retrait dans son pays et qu’on ne quitte pas le pays avec des dirhams en poche. Pour nos vacances, l’idéal est de voyager avec du liquide (dans le maximum légal de 10 000€ en espèce pour sortir de l’espace Schengen). On trouve facilement des bureaux de changes dans toutes les villes du Maroc, des banques, des hôtels qui changeront nos devises à un taux réglementaire.

Retrait automatique dans les banques :

On trouve facilement des bornes de retraits au Maroc, dans toutes les grandes villes. Toutefois lorsqu’on retire de l’argent au distributeur, notre banque facture une commission, généralement une commission fixe + une variable. Les retraits sont souvent limités à 2000 Dhs par distributeur.

Paiement par carte bancaire :

La plupart des grands hôtels et des supermarchés acceptent les paiements en carte bancaire au Maroc. Toutefois, les petits magasins et petits commerçants sont rarement équipés. Certains en profiteront pour justifier un supplément de 5 à 10% sur le prix des articles quand ils verront une carte bancaire.

Prévenir sa banque avant de voyager à l’étranger :

On n’oublie pas d’avertir sa banque avant de voyager au Maroc. Si on ne le fait pas, notre banque pourrait être surprise des retraits et paiements effectués en dehors de la zone euro et pourrait bloquer notre carte bancaire par mesure de sécurité.

8. Attention aux drones

Les drones sont interdits au Maroc. Si on prévoit de voyager avec son drone, il nous sera confisqué aux douanes, à son arrivée sur le territoire. Attention, le contrôle est bien réel. On peut faire une demande d’autorisation auprès du service de douane au préalable de son voyage, mais les permis sont généralement délivrés aux professionnels et aux sociétés de production cinématographique.

9. S’informer sur les précautions sanitaires

Aucun vaccin n’est obligatoire ou recommandé pour voyager au Maroc. On évite de consommer l’eau du robinet, au risque d’avoir un bon mal de ventre. On préfère donc acheter de l’eau en bouteille et on boit beaucoup pour ne pas de déshydrater. Par précaution, on voyage avec quelques médicaments en cas de légère tourista (de type Imodium, Tiorfan, Spasfon). On n’est jamais à l’abri de la réaction de notre corps face à un changement de climat et d’alimentation.